• Directeur général, Dean, Education, Business school, Leadership, Management, Innovation, Keynote Speaker / conférencier

Contact

Situation professionnelle

En poste
Ouvert aux opportunités

Présentation

Diplômé de l’ESSEC, docteur en psychologie, docteur en philosophie, et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR) en sciences de gestion.

Directeur général de Grenoble Ecole de Management (GEM*).
Élu en juin 2017 Vice-président de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) ; élu en mai 2014, et réélu en mai 2016, Président du Chapitre des grandes écoles de management.

Directeur de la Pédagogie (2001-2012), Directeur de la Recherche (2001-2011) ; Doyen du Corps Professoral (2000-2009) ; Directeur de la Doctoral School (2006-2011) (programmes DBA et PhD) ; Directeur adjoint de GEM (2004-2012), Loïck Roche a commencé sa carrière comme consultant puis dirigeant d’un cabinet conseil.

Spécialiste du management, du leadership, du bien-être des personnes et de la performance des organisations. À l’origine en France, avec John Sadowsky, du concept de Slow Management, et du lien entre storytelling et leadership authentique, auteur ou coauteur d’une trentaine d’ouvrages et essais, il est le créateur de La Théorie du Lotissement (ouvrage publié aux PUG, 2016).

* GEM a été créée en 1984 sur un positionnement unique : management technologique, innovation, entrepreneuriat (MTIE).
Notre mission : accompagner la performance des entreprises.
Notre vision : faire plus que de la formation et de la recherche. Devenir une des business schools les plus influentes en Europe, avoir un impact sur le monde de l'enseignement en sciences de gestion, sur les entreprises et sur la société.
Une stratégie d'alliances : devenir une marque de référence en MTIE et réussir à passer d'une "Business School" à une "School for Business for Society".
Notre ambition la plus haute : contribuer au bien-être de la société et donc à son progrès.

GEM est accréditée AACSB, EQUIS, AMBA ; budget 2016 : 60 M€ ; nombre d'étudiants (formations initiales et Executive Education) : 8500 ; nombre de collaborateurs : 450 ; nombre d'intervenants : 900 ; nombre d'heures d'enseignement par an : 55000.

Loick Roche is currently Dean & Director General of Grenoble Ecole de Management (Grenoble Business School) - accredited EQUIS, AACSB, AMBA. This French Graduate Business School has over 8500 students and offers programs ranging from Masters’ Degrees (MSc, MIB, MBA) to DBA and PhD – notably in the fields of management technology, innovation and entrepreneurship.

Graduate of ESSEC Business School, he holds a Ph.D. in Psychology, a Ph.D. in Philosophy and a post-doctorate degree (HDR – Accreditation to supervise Research) in Management Sciences. He began his career as a Consultant in HR and Organizations in 1988.

In 1990, he founded a consulting firm in Organizations and Management.

In 1995, he joins Grenoble Ecole de Management as a research faculty member. Since 1995, he also held the positions of Management and Technology Department Manager (1996 -2000); Faculty Dean (2001 - 2009); Associate Dean for Academics, Research and Faculty (2002 - 2012); Associate Director (2004 - 2012); Director of the Doctoral School (2006 - 2011); Vice-Dean (2011 - 2012). Since the 1st July 2012, he is Dean and Director of Grenoble Ecole de Management. He was elected in May 2014 and reelected in May 2016 President of the group of the French business schools.

Expert in leadership and management, well-being at work, performance of businesses. He is author or co-author of over thirty books.

Formations

Docteur en Psychologie - PhD in Psychology

Université Paris V - Paris V University
Février 1987
Modules, options, contenu des cours
  • Titre de la thèse

    EFFETS DE CERTAINES MODALITES D’AIDE SUR LA RESOLUTION DE PROBLEME

    Résumé

    Les effets de certaines modalités d’aide que peut apporter un expert (démonstration préalable de la résolution de la tâche, démonstration associée à l’exposition orale des règles métacognitives de gestion relatives à la tâche à résoudre, démonstration puis exposition orale des règles métacognitives, exposition des règles métacognitives, interaction de tutelle), ont été étudiées en fonction des procédures spontanées de résolution juste après une période d’apprentissage (épreuve test), à court terme (épreuve de transfert) et à long terme (épreuve de généralisation).

    Les résultats en ce qu’ils ont d’essentiels — pour notre travail mais aussi parce qu’ils augurent de possibles généralisations qui devront être étudiées et notamment dans les organisations dans un cadre où pourrait être incluse la mesure des résistances (et de l’acceptabilité) au management du changement — montrent que l’interaction sociale pour être structurante, capable d’engendrer un changement de fonctionnement à long terme, doit développer un conflit cognitif. Dans un premier temps, ce conflit fait résistance à l’appropriation d’un nouveau mode de fonctionnement, dans un deuxième temps, il est source de performance.

    Les différentes phases de l’expérimentation et l’analyse du processus d’interaction de tutelle ont permis de mesurer la perturbation et de mettre en évidence les caractéristiques sur lesquelles il est possible de résoudre le conflit cognitif pour développer des habiletés métacognitives généralisables à d’autres situations.

    Mots-clés

    Résolution de problème ; Interaction sociale ; Interaction de tutelle ; Métacognition ; Conflit cognitif ; Autorégulation ; Généralisation